bannière

Plaidoyer pour la maison bioclimatique

Le site de l'habitat bioclimatique

des maisons solaires aux énergies propres

 

Les citoyens ainsi que le monde de la politique, de l’économie et de l’éducation scolaire ont pris conscience de la nécessité de changer nos modes de consommation. Avec la disparition programmée des énergies fossiles, il est devenu vital d’imaginer de nouvelles formes de mobilité et de nouvelles manières d’habiter. Il est évident que les idées et les questionnements actuelles liées au développement durable nous obligent à repenser totalement notre conception de l’habitation. Bien que depuis de nombreuses années de fortes incitations financières encouragent les propriétaires à mieux isoler leurs logements, un grand nombre de maisons sont encore aujourd’hui conçues sans tenir compte des contraintes et opportunités environnementales. L’architecture bioclimatique, qui pose les bases d’habitations construites en harmonie avec la nature et dont les impacts négatifs sur l’environnement sont moindres que l’habitat traditionnel souffre à se populariser. Pourtant les écoles d’architecture ont depuis quelques années intégrer dans leurs cursus de formation des enseignements traitants des nouvelles conceptions bioclimatiques. Elles doivent désormais aller plus loin et adopter une attitude militante.  Aucun croquis, plan ou dessin d’architecture, ne doit être signé par un architecte sans avoir intégré les idées du développement durable. Les lycéens qui se destinent à devenir architectes doivent aussi être préparés en ce sens. C’est l’esprit des formations dispensées par la classe préparatoire aux écoles d’architecture Archi Prep’.

maison bioclimatique
Le 21ème siècle sera celui de l’architecture bioclimatique pour tous
L’architecture bioclimatique est en réalité une question de bon sens. Elle repose sur des principes vieux comme le monde, tels que le fait de se protéger du vent avec le relief ou de la végétation, d’isoler le logement avec des matériaux adaptés, ou d’utiliser le soleil pour se chauffer. L’architecture bioclimatique, s’inscrit dans une véritable logique de développement durable. Elle est représentative des avancées de notre époque et de notre civilisation. Elle permet de construire un logement respectueux de la nature, et d’exploiter de façon harmonieuse les ressources naturelles que lui offre son environnement, comme le soleil ou les eaux de pluie, pour l’alimenter en énergie. Grâce à des techniques de réalisation éprouvées, basées sur l’orientation ou sur le choix des matériaux, il est tout à fait possible de bâtir des maisons bioclimatiques confortables et peu gourmandes en énergie

Si construire une maison bioclimatique peut s’avérer plus onéreux au départ qu’un logement traditionnel, vous réaliserez en revanche par la suite de nombreuses économies en matière de consommation d’énergie. Et surtout, vous disposerez d’une résidence propre, sans conséquences néfastes pour l’environnement. Et cela n’a pas de prix !
Les principes fondamentaux d’une maison bioclimatique
La première étape pour réaliser une maison bioclimatique consiste à étudier minutieusement le terrain et l’environnement, afin de l’y intégrer parfaitement. Ainsi, l’on privilégiera une orientation qui permet de recevoir le maximum d’ensoleillement pour capter la lumière et la chaleur. Côté nord, la toiture devra être moins haute. En général, en raison de la faible température, on y prévoit les pièces annexes telles qu’une buanderie ou un garage.

En termes d’isolation, ce sont les matériaux non polluants comme la terre, la brique ou le bois qui seront utilisés. Par ailleurs, à l’image de ce qui se fait en Allemagne ou dans les pays scandinaves, le logement devra être isolé par l’extérieur. Enfin, prévoyez du double ou du triple vitrage.

Enfin, pour passer outre la consommation d’énergie, l’alimentation en électricité se fera grâce à une éolienne ou des panneaux photovoltaïques. Et pour l’éclairage, pensez aux ampoules LED.

Le rôle des institutions d’enseignement :

Nous sommes aujourd’hui face à une génération de jeunes dont l’esprit a intégré la nécessité de promouvoir un développement durable. Ils ont ce qu’on appelle une sensibilité générationnelle aux enjeux écologiques. De nombreuses manifestations de jeunes et des appels aux grands décideurs ont été lancés. Les formations des professionnels du bâtiment intègrent de plus en plus une orientation développement durable. Les élèves architectes sont aussi sensibilisés via des doubles diplômes aves les écoles de commerce sur la montée en puissance d’une économie verte. Il est désormais certain que les architectes formés dans le monde occidental sont armés et prêts à relever le challenge des constructions bioclimatiques, il faut désormais que la volonté et le pouvoir de coercition politique fasse le reste. Il est aussi du devoir de chaque futur propriétaire d’exiger le meilleur de l’habitat bioclimatique avant d’acheter.

Maion- Bioclimatique.com - Tous droit réservés b Contacts