bannière

Le choix du vitrage

Le site de l'habitat bioclimatique

des maisons solaires aux énergies propres

 

Lorsqu'il s'invite en toiture (fenêtre de toit, verrière, etc.), le verre conjugue idéalement intimité et clarté. Mais c'est également là que la chaleur peut s'avérer la plus étouffante ! C'est pourquoi, lorsqu'il draine une lumière zénithale, le verre doit pouvoir pondérer les assauts du soleil… Tout particulièrement dans les régions réputées chaudes. De récentes innovations permettent aujourd'hui de répondre à ce type de problématique :

- Le vitrage à contrôle solaire
Ce double vitrage combine isolation thermique et performance de transmission lumineuse. Il permet une réduction des apports solaires et de chaleur, tout en offrant un excellent confort visuel (sans trop réduire la transmission lumineuse).

- Le vitrage à opacification commandée
Placé sous tension électrique, le verre devient – sur commande – tantôt opaque, tantôt translucide… ce qui rend inutile l'installation de stores ou de rideaux. En outre, il peut se transformer en écran de projection.

- Le vitrage à stores intégrés
Il s'agit d'un double vitrage pourvu d'une lame à double barrière d'étanchéité, à l'intérieur de laquelle sont intégrées des stores à lamelles (aluminium). Relevables et inclinables, ces lamelles permettent de se protéger du soleil ou de s'isoler simplement… Et à tout moment de la journée !

Préserver la chaleur intérieure et limiter les arrivées d'air froid

Dans les régions au climat plus variable, l'objectif est davantage de préserver la chaleur intérieure et de limiter les arrivées d'air froid, partout où celui-ci est susceptible de s'immiscer : baies vitrées, verrières, vérandas, etc.

Hormis le traditionnel double vitrage (deux verres clairs séparés par un espace d'air sec), il existe aujourd'hui des vitrages à isolation thermique renforcée : un procédé qui offre une double barrière contre les assauts du froid. Les deux épaisseurs de verre sont alors séparées soit par une lame d'air déshydraté, soit par un gaz améliorant l'isolation ou encore un intercalaire en aluminium à base de liant organique.

Vitrage chauffant
Les deux épaisseurs constituant le double vitrage sont séparées par un gaz neutre isolant. L'été, le verre situé à l'extérieur se teinte électriquement (par réaction chimique), ce qui limite les besoins en climatisation. L'hiver, le verre situé à l'intérieur est alimenté en électricité et diffuse une douce chaleur… ce qui met un terme à l'effet « parois froides » et à la condensation. Un système qui, encore à l'étude, nous promet pour demain un confort sans faille… Les économies d'énergie en plus !

Pour plus d'infos

En savoir plus les prix et la pose de fenêtre PVC ici

Ces différents types de vitrage peuvent être montés sur une fenêtre PVC ou alu en neuf ou en rénovation.

 

 

Maion- Bioclimatique.com - Tous droit réservés b Contacts